L'épreuve de français

DESCRIPTION DE L'EPREUVE

Questions et réécriture : 1h15.
Dictée : 15 min.
Rédaction : 1h30.
Notation : 40 points.

 

CONSEILS METHODOLOGIQUES

La première partie de l'épreuve (25 points)

Elle est constituée de questions sur un texte, d'un exercice de réécriture et d'une dictée.

Les questions (15 points)

Très souvent, les connaissances acquises dans d'autres matières (surtout en histoire-géographie) peuvent vous être utiles pour comprendre un texte.
Un sujet comporte un texte, littéraire ou non, suivi d'une série de questions qui portent sur :
– la compréhension ;
– la grammaire ;
– le vocabulaire.

Conseils :

  • Prenez le temps de lire le texte avec attention et d'y revenir autant de fois que possible.
  • Lisez l'ensemble des questions avant de répondre à la première. Le titre des parties peut vous éclairer pour les réponses à apporter à certaines questions.
  • Toutes les réponses doivent être rédigées, sinon vous seriez pénalisé(e).
  • Faites attention à l'orthographe : le correcteur serait amené à retirer des points si vos fautes étaient trop nombreuses.

Orthographe (10 points)

La réécriture
L'exercice consiste à réécrire un court passage du texte en suivant des consignes précises qui vous conduiront à opérer des modifications : passage du passé au présent, du singulier au pluriel, de la première à la troisième personne par exemple.

La dictée
Un court texte, dont le thème renvoie souvent au texte donné en étude, est dicté par un des surveillants, de la manière suivante :
– le texte est lu une première fois pour que vous en preniez connaissance ;
– la seconde fois, il vous est dicté lentement par groupes de mots cohérents avec la ponctuation ;
– enfin, le surveillant relit l'ensemble sans ponctuation ;
– vous avez cinq minutes pour relire le texte.
Vous ne pourrez pas intervenir pendant la dictée.

Conseils :

Relisez plusieurs fois la dictée pour vérifier :

  • que vous n'avez oublié aucun mot ;
  • l'orthographe grammaticale (accord du verbe avec le sujet, du nom avec le déterminant, de l'adjectif qualificatif avec le nom, du participe passé, les homophones…) ;
  • l'orthographe lexicale (consonnes doubles, consonnes finales – rechercher le radical ou des mots de la même famille peut vous être d'un grand secours –, accents, sons qui s'écrivent différemment…).

Après cette étape, une pause de 15 minutes est accordée.

La deuxième partie de l'épreuve : la rédaction (10 points)

Ce travail d'expression écrite s'appuie sur le texte que l'on vous a donné lors de la première partie et qu'il est préférable de laisser sur votre table d'examen.
La rédaction qu'on vous demande peut avoir plusieurs formes :
– suite du texte ;
– changement de point de vue ;
– dialogue de théâtre ou de récit ;
– dialogue encadré par un récit ;
– lettre ;
– article de journal.

Chacune d'entre elles pourra, selon la consigne, se combiner avec d'autres formes de discours (narratif, descriptif, argumentatif et explicatif).
Vous avez le droit d'apporter et d'utiliser un dictionnaire.

Conseils :

  • Lisez le sujet et les consignes avec attention, sans précipitation, afin d'éviter le hors-sujet.
  • Cherchez d'abord la consigne qui indique la forme que prendra la rédaction.
  • Cherchez ensuite la (ou les) forme(s) de discours attendue(s).
  • Surtout, faites un brouillon afin d'organiser votre devoir, de corriger vos fautes et d'éviter répétitions et ratures sur la copie.
  • Gérez votre temps : une heure à peu près pour analyser le sujet et faire le brouillon, une demi-heure environ pour recopier.
  • Faites un devoir de vingt lignes au minimum.
  • Veillez à aérer votre copie avec des paragraphes.
Découvrir les nouveautés