Conforme au programme
Brevet
Spécifique
3e
Histoire — Géographie — Enseignement moral et civique
La France des villes : des dynamiques urbaines contrastées
.icon_sujet_inedit.png Questions sur les dynamiques urbaines contrastées en France.

Sujet 22La France des villes : des dynamiques urbaines contrastées45 min

Sujet inédit

Géographie

Les aires urbaines, une nouvelle géographie d’une France mondialisée

Exercice 1 : Analyser et comprendre des documents

20 pts

Document« Centres-villes à vendre »

« Bail à céder », « à vendre », « locaux disponibles ». Dans cette rue piétonne du centre de Saint-Brieuc1, les agents immobiliers ont placé des affichettes sur les devantures des magasins. Peine perdue. De nombreuses vitrines demeurent vides et les rideaux de fer sont baissés. Que les habitants de Saint-Brieuc ne s’offusquent pas de cette description. On aurait pu dépeindre avec les mêmes mots le centre de Béthune, Troyes, Avignon ou encore Perpignan. À dire vrai, presque toutes les villes moyennes de France connaissent cette désertification commerciale de leur centre.

Comment en est-on arrivé là ? Les raisons sont multiples. On songe bien sûr au développement du commerce en ligne, qui repose sur les livraisons et supprime le passage obligé par les magasins. Mais les difficultés du commerce constituent en fait l’aspect le plus flagrant d’un phénomène plus large. Les villes moyennes partagent trois caractéristiques qui signent leur déclin : une population qui stagne, des revenus en baisse et une part croissante de logements vides. Ces agglomérations connaissent une évolution inverse de celle que l’on constate dans les métropoles, où les foyers riches ont réinvesti le centre-ville tandis que les plus pauvres s’exilent en lointaine banlieue.

Ici, dans les centres anciens, les rues vides ne font pas envie. L’humidité est présente, des bâtiments sont démolis, des portes murées. L’habitat insalubre menace. Cette désertification pèse lourdement sur l’activité économique. Les recettes fiscales baissent alors même que les municipalités doivent assurer des fonctions qui bénéficient à l’ensemble de l’agglomération. En conséquence, les maires doivent augmenter les impôts, ce qui nuit encore davantage à l’attractivité.

L’origine de la crise urbaine doit beaucoup au développement incessant des zones commerciales périphériques. Au fond, la France des villes mortes dessine en creux celle de l’étalement urbain et de ces vastes infrastructures industrielles, commerciales et logistiques que l’on continue de bâtir sur les terres agricoles.

D’après Olivier Razemon, Le Monde, 12 janvier 2016.


1 Présentez ce document (nature, titre, date, auteur, source).

2 Quel est le phénomène décrit dans le premier paragraphe ?

3 Quelles en sont les causes ?

4 Quelles en sont les conséquences ?

5 Expliquez le sens de l’expression « la France des villes mortes dessine en creux celle de l’étalement urbain ».

Voir le corrigé

Cet article est réservé aux abonnés
ou aux acheteurs de livres ABC du Brevet